Entreprenariat

Tout savoir sur le conjoint collaborateur en micro entreprise

Vous êtes à la recherche d’informations sur le conjoint collaborateur en micro entreprise ? Vous voudriez connaître les avantages et les inconvénients de ce statut ? Dans cet article, nous allons voir ensemble ce qu’implique le statut de conjoint collaborateur et découvrir quelles sont les obligations fiscales et sociales qui s’appliquent à celui-ci. Nous verrons également comment bien choisir sa forme juridique afin de bénéficier des avantages du régime fiscal des micro-entrepreneurs. Alors si vous souhaitez tout savoir sur le conjoint collaborateur en micro entreprise, lisez attentivement cet article !

2. Quels sont les avantages et les inconvénients du statut de conjoint collaborateur ?

Le statut de conjoint collaborateur est une solution intéressante pour les couples qui souhaitent se lancer dans une aventure entrepreneuriale à deux. Mais avant de franchir le pas, il est important de prendre en compte tous les avantages et les inconvénients que ce statut peut offrir :

Avantages :
– Vous bénéficiez des charges sociales réduites par rapport aux autres salariés ;
– Le versement des cotisations sociales s’effectue plus facilement, sans passer par la mise en place d’un contrat ;
– Une exonération fiscale sur un certain montant annuel ;
– Un revenu supplémentaire pour votre couple.
Inconvénients :
– Les revenus issus du statut ne sont pas très élevés ;
– Il n’est pas possible d’accumuler plusieurs statuts (salarié, conjoint collaborateur…) au sein d’une même entreprise ;
– Le délai de paiement des honoraires peut être long ;
– La responsabilité personnelle du conjoint est engagée si le dirigeant ne respecte pas ses obligations fiscales ou sociales.

3. Quelles sont les formalités administratives nécessaires pour l’obtention du statut de conjoint collaborateur ?

Si vous souhaitez obtenir le statut de conjoint collaborateur, vous devrez effectuer certaines démarches administratives. D’abord, vous devrez remplir le formulaire P0-Cerfa n°15186*02 pour demander l’agrément du statut de conjoint collaborateur auprès des services fiscaux.

Ensuite, il est nécessaire que votre conjoint ou partenaire soit immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), ou bien à la Chambre d’Agriculture si cette dernière exerce une activité agricole. Votre conjoint ou partenaire doit également être assujetti à la TVA si son chiffre d’affaires annuel excède un seuil fixé par l’administration fiscale.

Par ailleurs, il est important que votre contrat de travail soit rédigé conformément aux dispositions légales : ce contrat doit mentionner les informations suivantes : le cadre juridique et fiscal dont relève cet emploi ; la nature exacte des tâches confiées ; les modalités d’exercice de l’activité (temps plein ou temps partiel) ; le salaire accordé aux collaborateurs ; etc… Il s’agira ensuite de signer ce contrat entre vous et votre conjoint/partenaire avant de le transmettre au service social compétent pour obtenir un numéro SIRET.

Une fois toutes ces formalités administratives effectuées, vous pourrez alors commencer à exercer votre activité en tant que conjoint collaborateur !

4. Comment déclarer le revenu issu d’une activité en tant que conjoint collaborateur ?

Vous avez décidé de devenir un conjoint collaborateur ? Félicitations ! Vous venez prendre part à une activité qui est très importante pour l’entrepreneuriat et le dynamisme économique français. Mais vous savez sans doute que tout revenu généré par cette activité doit être déclaré et imposable. Alors comment faire ? Suivez ces 4 étapes :

1. Déterminez votre statut fiscal : Si vous travaillez en tant que salarié ou auto-entrepreneur, vous devez choisir entre le régime micro-social simplifié (RMS) ou le régime général des indépendants (RSI).

2. Créez un compte professionnel sur la plateforme ImpotsGouv : Une fois votre statut fiscal déterminée, crée un compte sur la plateforme ImpotsGouv afin de pouvoir déclarer votre revenu et payer les impôts correspondants.

3. Dans votre espace personnel, saisissez les informations relatives à votre activité et à ses bénéfices : Vous serez invité·e à renseigner les informations suivantes : date de début d’activité ; nature des prestations proposés ; montant du chiffres d’affaires ; charges engagés ; etc…

4 Enfin, soumettez votre déclaration annuelle en ligne avant la date limite impartie par l’administration fiscale: La date limite habituellement fixée est le 31 mai chaque année civile. Une fois que toutes les informations demandees ont été saisies, validez-les en cliquant sur « Enregistrer » puis « Soumettre » et attendez la confirmation officielle de prise en compte par l’administration fiscale française !

5. Comment affecter la rémunération du conjoint collaborateur sur le résultat imposable de la micro entreprise ?

Afin d’affecter la rémunération du conjoint collaborateur sur le résultat imposable de votre micro entreprise, vous devez :

1. Déclarer les revenus du conjoint collaborateur sur votre déclaration fiscale (formulaire 2035). Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site des Impôts.

2. Dans la même déclaration, enregistrez le montant total des charges engagées pour évaluer l’activité professionnelle et payer les cotisations sociales correspondantes.

3. Enregistrez également le montant de la rémunération versée au conjoint collaborateur dans la même déclaration.

4. Une fois toutes ces informations remplies, calculez le bénéfice net après impôt et vérifiez si celui-ci est inférieur ou supérieur à 15 000 € (seuil fiscal pour les micro-entrepreneurs). Si tel est le cas, il sera nécessaire de procéder à une imposition separate du chiffre d’affaires et des salaires versés aux membres familiaux.

5. Finalement, indiquez sur votre feuille d’impôt que les sommes perçues par votre conjoint collaborateur font partie du chiffre d’affaires produit par votre entreprise afin que celles-ci soient prises en compte pour l’impôt sur le revenu professionnel qui doit être payée par l’entrepreneur individuel ou micro entrepreneur au titulaire du statut fiscal concerné (vous ou votre conjoint).

6. Conclusion

La conclusion de ce guide est que le statut de conjoint collaborateur offre aux entrepreneurs une solution intéressante pour diminuer leurs charges sociales et fiscales. Il permet aussi à votre entreprise d’utiliser les compétences et l’expertise de votre conjoint, qui peut s’investir dans votre activité sans être un associé actif.

Mais il convient de noter qu’il existe des règles strictes sur la façon dont une personne doit exercer ses activités en tant que conjoint collaborateur pour bénéficier du statut fiscal avantageux qu’il propose. Avant de choisir ce régime, vous devriez consulter un expert-comptable ou un conseiller juridique afin d’être certain(e) que votre situation répond aux conditions nécessaires et qu’elle est conforme à la législation applicable.

Conclusion

En conclusion, le statut de conjoint collaborateur en micro-entreprise offre des avantages considérables et peut être une solution intéressante pour les couples souhaitant travailler ensemble. Il est important d’être bien informé et de comprendre toutes les implications du statut avant de se lancer. Une fois que vous avez pris conscience des responsabilités, des droits et des obligations associés à ce type d’activité entrepreneuriale, vous êtes prêt à profiter pleinement de ses avantages.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *